En Seine-Maritime, dans le village d’Ermenouville, le château de Mesnil Geoffroy fut acquis, en 1992, par le Prince et la Princesse Kayali. Depuis lors, ils ont restauré ce monument historique classé et y ont créé la roseraie privée la plus importante de Normandie, une iriseraie, un potager qui a reçu le prix du plus beau potager de France,… et d’autres merveilles. Rencontre avec la Princesse Anne-Marie Kayali.

Cette interview est un extrait de l’interview publiée dans le 2e numéro du magazine Castellissim. Vous pouvez vous abonner au magazine en cliquant ici. Abonnement annuel : 29€ (magazine seul) ou 37€ (magazine + guide pour les gestionnaires de lieux), TVA et frais de port inclus.

Avez-vous ouvert les portes de votre maison au public dès votre acquisition ?

Nous l’avons ouvert au public, pour les Journées du Patrimoine, dès la première année. Je me souviens d’une anecdote cocasse qui nous a fait beaucoup rire …a posteriori. En septembre 1992, nous étions propriétaires mais nous n’avions pas encore emménagé. Le château était donc entièrement vide de meuble et seules les ampoules pendaient au plafond. Nous avons décidé de demander à un artisan parisien de venir nous installer les lustres dans les différentes pièces. Et nous avions choisi ce week-end du Patrimoine, nous disant que nous étions sûrs d’être présents et que nous n’aurions qu’une dizaine de visiteurs puisque nous n’étions pas encore connus dans la région.

L’artisan est monté sur son échelle à 14h pour installer les lustres dans le salon central et nous avions emporté des livres pour nous occuper, assis sur les marches de l’escalier d’honneur puisque nous n’avions pas encore nos sièges qui devaient arriver, de notre château de Touraine, la semaine suivante. A 14h 30, nous avons levé le nez de nos livres. Cinquante personnes attendaient qu’on leur ouvre les portes du château, à 15h ils étaient une centaine … Imaginez notre affolement. Nous avons fait rentrer le plus de monde possible et notre artisan électricien, à peine étonné et intéressé par l’histoire du château que l’on racontait, du haut de son échelle, a continué à installer les lustres, entouré du public qui, nous l’avons appris plus tard, était ravi de voir « les nouveaux » …

Votre époux est l’un des membres fondateurs de l’Itinéraire des Roseraies Normandes et vous possédez la roseraie privée la plus importante de Normandie (2500 roses). Est-ce vous qui l’avez créée ? D’où vous vient votre passion pour les roses?

C’est mon mari, le Prince Kayali, qui a créé cette roseraie sur l’emplacement de l’ancien boulingrin du XVIIe siècle.

D’une part, cette passion des roses lui vient de son plus jeune âge puisque, dans leur château bourguignon, à l’âge de dix ans, il avait créé sa première roseraie; certes une vingtaine de rosiers seulement mais en proportion de son âge !

 

D’autre part, la Normandie est historiquement une terre de roses depuis le XIXe siècle. On ne le sait pas assez, mais c’est la plus grande région de rosiéristes créateurs avec la région lyonnaise. Pour le dessin des massifs, il s’est inspiré de livres architecturaux sur les jardins historiques classiques. Puis il a formé un jeune jardinier qui s’est spécialisé dans la culture des rosiers. Ce fut une vraie réussite puisque Jérôme Lefrançois a obtenu le prix du meilleur jardinier de France en 2000. Depuis lors, Jérôme dispense régulièrement, pour le grand public, des cours pratiques dans notre roseraie aux époques stratégiques de l’année.

Que proposez-vous pour les familles ?

Durant ces dernières années, nous avons organisé régulièrement, en été, des chasses au trésor qui réjouissaient petits et grands. Mais les années passent et nos forces diminuent. Cette année (2019) nous avons donc décidé de faire trois jeux de piste en fonction de l’âge des enfants. Nous renouvellerons aussi nos visites du château aux chandelles et en robe de cour qui connaissent un grand succès depuis huit ans.

Cette interview est un extrait de l’interview publiée dans le 2e numéro du magazine Castellissim. Vous pouvez vous abonner au magazine en cliquant ici. Abonnement annuel : 29€ (magazine seul) ou 37€ (magazine + guide pour les gestionnaires de lieux), TVA et frais de port inclus

Dans l’interview complète, vous découvrirez, en plus de nombreuses photos, l’histoire de ce château et les personnes historique qui l’ont marquée, pourquoi le Prince et la Princesse Kayali ont choisi cette propriété, quels sont leurs conseils pour entretenir un parc, leurs sources d’inspiration, leur organisation pour jongler entre les différents types de visite, leurs projets futurs,… Dans le parc, outre la roseraie, vous découvrirez, entre autres, l’iriseraie, le potager, le labyrinthe du XVIIe siècle, etc. A lire dans le 2e numéro de Castellissim

Crédits Photos : Château de Mesnil Geoffroy, site internet : château et jardins de Mesnil Geoffroy