Forteresse médiévale à l’extérieur, avec son donjon, ses douves, son pont-levis et son chemin de ronde, c’est également un château d’agrément. Ce château de la Loire médiéval, entouré de quatorze jardins de conte de fées, est un château pas comme les autres. Rencontre avec Caroline Laigneau, co-propriétaire avec ses parents et sa soeur.

Cette interview est un extrait de l’interview publiée dans le 2e magazine Castellissim. Vous pouvez vous abonner au magazine en cliquant ici. Abonnement annuel : 29€ (magazine seul) ou 37€ (magazine + guide pour les gestionnaires de lieux), TVA et frais de port inclus.

En quelle année vos parents ont-ils acheté ce château ? Pourquoi ?

Mes parents ont acheté le château en 1992. Ils sont littéralement tombés amoureux du lieu et ne se sont pas rendu compte de l’ampleur de la tâche. Les choses se sont ensuite faites progressivement. Nous avons ouvert à la visite, avec la première année moins de 1 000 visiteurs, et nous avons eu presque 60 000 visiteurs en 2018.

Quels sont les événements que vous organisez chaque année ?

Nous organisons les fêtes suivantes :

  • En mai : Bal costumé
  • Début juin : Fête de la Rose et les Rendez-vous aux jardins
  • Mi-août : Joutes équestres
  • Début septembre : Fête de la citrouille puis les Fêtes du patrimoine
  • Fin octobre : Fêtes des fleurs d’automne

Rivau est célèbre pour ses jardins, les avez-vous créés vous-mêmes ?

Ma mère a créé les jardins. Elle a d’abord étudié l’art à l’école du Louvre puis le paysage à Versailles. Elle a donc, d’abord, une approche artistique ce qui explique la spécificité de nos jardins.

Conservatoire de la Rose Parfumée

Plus de quatre cent soixante variétés de roses et des milliers d’autres plantes font du jardin de ce château un vrai jardin botanique et le paradis du passionné de roses comme du jardinier du dimanche. Chaque plante possède, en outre, une plaquette explicative avec ses noms vernaculaires et latins. Nous avons aussi un partenariat avec le rosiériste David Austin qui a la particularité d’obtenir des roses remontantes, ce qui nous permet d’avoir des roses entre fin avril et fin octobre ! Nous avons tous types de rosiers : rosiers grimpants, rosiers galliques…

Des jardins originaux

Les jardins du Rivau évoquent les contes de fées et chacun des quatorze jardins est inspiré par un thème des légendes merveilleuses du Moyen Âge. Au fil de ses pérégrinations, le promeneur ira d’étonnement en étonnement en découvrant les associations de vivaces et les œuvres d’art contemporain qui se marient avec les plantes. Les jardiniers du Rivau travaillent dans le respect de l’environnement et pratiquent un jardinage sans engrais chimiques.

Quel est l’impact de votre château sur votre région ?

Nous sommes en limite de territoire entre le Poitou, la région Centre-Val de Loire et les pays de la Loire. C’est un territoire où il y a peu d’activité économique et donc nous contribuons beaucoup à l’économie locale. Plus de cinquante postes sont induits par l’activité du château. Nous avons également un impact social et culturel grâce à nos expositions et nos activités.

Quelles sont vos plus belles réussites, ce dont vous êtes le plus fier, au château du Rivau ?

Notre fréquentation est passée de 1 000 à presque 60 000 visiteurs. Nous avons maintenant une petite notoriété sur notre territoire et même à l’international avec des visiteurs qui viennent de très loin pour visiter (Brésil – Japon – Chine!).

Cette interview est un extrait de l’interview publiée dans le 2e magazine Castellissim. Vous pouvez vous abonner au magazine en cliquant ici. Abonnement annuel : 29€ (magazine seul) ou 37€ (magazine + guide pour les gestionnaires de lieux), TVA et frais de port inclus.

Dans l’interview complète, vous découvrirez de nombreuses photos et, notamment, l’histoire de ce château, des anecdotes, de conseils pour des futurs acquéreurs de monuments histor iques, les futurs projets du château du Rivau, la vie de château aujourd’hui, l’importance et l’intégration du développement durable, la priorisation des travaux, etc. A lire dans le 2e numéro de Castellissim

Site internet du château : Château du Rivau

Crédits Photos : Loic Lagarde, Changxi Chung, David Darrault, Château du Rivau